L’Huître, un coquillage bien élevé !
C’est pas sorcier
 

© Riff International Productions / France 3
 
 
Un magazine présenté par Frédéric Courant, Sabine Quindou et Jamy Gourmaud.
26 min

mercredi 7 décembre 2005, 17 h 30
Rediffusion : dimanche 11 décembre, 9 h 55
 

L’émission
Dans ce numéro rediffusé de C’est pas sorcier, Fred nous fait découvrir le bassin de Marennes-Oléron où les ostréiculteurs produisent chaque année 39 000 tonnes d’huîtres, soit un quart de la production française. Deux variétés cohabitent : les huîtres plates et les huîtres creuses, qui sont les plus abondantes. Elles sont toutes les descendantes d’huîtres japonaises importées en 1967. Dans les parcs, il y a des parcelles réservées où les jeunes huîtres viennent s’installer toutes seules. Les huîtres adultes libèrent leurs gamètes dans l’eau, où s’effectue la fécondation. De l’œuf sort une larve qui grandit et se transforme en une jeune huître, laquelle vient se fixer sur des sortes de tuyaux. Ces parcs sont installés près de l’estuaire car les jeunes huîtres ont besoin d’une nourriture abondante et d’une eau peu salée. Les huîtres sont des animaux qui filtrent l’eau et qui consomment des particules en suspension dans l’eau, comme le phytoplancton. La surveillance des parcs est permanente et toute trace de pollution peut déclencher la fermeture du bassin. Avant la dégustation, les huîtres sont affinées puis triées en fonction de leur taille.
Pistes à suivre
Élever des huîtres
[Sciences, cycle 3]
Réaliser un plan sommaire du bassin, situer les parcelles réservées aux jeunes.
Observer, décrire l’animal, le comparer à d’autres animaux marins. Découvrir quelques aspects simplifiés de la classification animale : les mollusques, les bivalves.
Noter les grands événements de la procréation de l’huître : la présence d’individus mâles et femelles ; la production de gamètes mâles et de gamètes femelles ; l’existence d’un jeune différent de l’adulte, c’est-à-dire une larve ; la transformation de la larve en un jeune adulte, appelée métamorphose.
Comprendre comment l’huître qui vit fixée peut se nourrir. Observer comment l’animal peut créer un courant d’eau et comment cette eau est filtrée.
Décrire la fermeture des deux valves. Comment ce mollusque peut-il fermer hermétiquement ces deux valves ?
Un milieu spécifique
[SVT, 6e]
Repérer et décrire grâce au film le milieu naturel dans lequel sont élevées les huîtres. Discerner les particularités biologiques du coquillage qui sont :
– valorisées afin d’obtenir des rendements plus importants ;
– protégées afin de limiter les problèmes de l’élevage des huîtres.
Montrer les procédés utilisés par les ostréiculteurs pour améliorer leur élevage.
Pour en savoir plus
Des milieux et des hommes 1 : Les eaux douces et la mer. SCÉRÉN-CNDP, 2002. DVD vidéo : 2 h 45 min. Notice.

Pour les plus grands, quelques conseils pour réaliser la dissection d’une huître.
www.snv.jussieu.fr/

Patrick Pommier, professeur de SVT à l’IUFM de Versailles




© SCÉRÉN - CNDP
Actualisé en novembre 2005  - Tous droits réservés. Limitation à l'usage non commercial, privé ou scolaire.