Harry Potter

Harry Potter
  En cours de français 

 

Un nouveau classique

En cours de français

En cours d'anglais

Sur le Net

Sélection documentaire
 
Il semble judicieux d’étudier le premier volume, « Harry Potter à l’école des sorciers », dans la mesure où il présente le héros, son présent et son passé, sa famille et ses amis, son école et ses règlements.
On peut étudier ce volume en lecture suivie ou bien en sériant des passages.
Public visé : 6e, 5e.

Les objectifs
  • Faire percevoir la richesse du vocabulaire et la simplicité de la narration.
  • Repérer les éléments comiques et dramatiques au cours de la lecture.
  • Repérer les éléments communs à Harry Potter et aux contes de fées.
  • Sensibiliser à la caractérisation des personnages (portrait, rôle, itinéraire, situation...) et en dresser une typologie.
  • Étudier les éléments qui font que le héros n’est pas un personnage comme les autres. En ce qui concerne Harry Potter, on peut montrer qu’on a affaire à un héros conventionnel mais aussi à un nouveau type de héros.
  • Aborder le phénomène d’identification du lecteur aux personnages et plus particulièrement au héros.
  • Faire travailler l’imaginaire dans des productions écrites ou orales.
Les thèmes
  • Les lieux dans le roman : chaque volume commence chez les Moldus puis part dans l’univers fantastique de Poudlard pour retourner à la réalité. D’autres récits font de même : Peter Pan, Le Hobbit... et chaque fois le monde imaginaire garde un pied dans le réel. Analyser et multiplier les exemples.
  • Les caractéristiques des personnages ne sont pas un hasard : Harry Potter aurait-il pu être une petite fille ?
  • Associer les noms (attention traduction) aux caractéristiques des personnages. Justifier.
  • Les sorts ont des noms latins. Expliquer le choix des noms, s’aider de l’étymologie.
  • En quoi le jeu de Quidditch peut-il être une représentation de la vie à Poudlard (Harry y joue à un poste bien particulier).
  • L’habit ne fait pas le moine. Illustrer ce dicton par les personnages du livre.
Les passages à étudier
Chapitre 2. La présentation de Harry dans son milieu humain (les Moldus)
Faire une description comparative des deux garçons et en dégager la façon dont l’auteur attire notre sympathie envers Harry et nous le présente déjà comme le héros.

Faire percevoir son statut de victime et chercher d’autres héros du même type dans la littérature.

Chapitre 5. La liste des fournitures scolaires de l’école des sorciers
Distinguer les aspects conventionnels des aspects inattendus et comiques.
Faire deviner aux élèves le contenu des cours suggérés par les titres des manuels.
On pourra également travailler sur les noms propres.

Chapitre 7. Description du hall de Poudlard et cérémonie de répartition par « maisons »
Le chapeau s’anime pour annoncer dans quelle « maison » vivra le nouvel élève, choix effectué en fonction du caractère et de la personnalité de l’enfant.
Étudier ici l’univers du fantastique dans les lieux et la cérémonie.

Chapitre 9. La première expérience de Harry sur un balai
Harry domine son balai dès le premier vol et s’oppose à son ennemi juré, Malefoy. Dégager les caractéristiques de héros de Harry, l’antagonisme entre Harry et Malefoy, le sentiment de vengeance et les réactions du lecteur.

Chapitre 12. Le miroir du désir
Harry et son meilleur ami trouvent un miroir qui reflète leurs désirs les plus profonds.
Étude du suspense, du vocabulaire de la peur, des émotions.

Chapitre 17. La rencontre entre le Bien et le Mal
La conclusion d’une quête. Rapprocher ce duel avec les autres grands duels bibliques, épiques, chevaleresques.

Les prolongements
Activité théâtre
On peut distribuer les rôles du roman aux élèves : divisés en groupes ils peuvent créer (puis jouer) ou improviser des dialogues où ils imaginent une heure de cours à Poudlard, ou bien un repas, ou bien encore l’accueil des nouveaux et le choix fait par le chapeau magique.

Étude des différentes couvertures
On trouve les couvertures (http://harrypotterfrance.com/) des trois premiers volumes pour l’Allemagne, l’Angleterre, les États-Unis et les Pays-Bas sur le site français de Harry Potter : Harrypotterfrance.com.


Pistes de réflexion : quels sont les éléments choisis pour figurer en couverture ? En quoi diffèrent-ils d’un volume à l’autre, d’un pays à l’autre ? Quels autres éléments auraient pu figurer ? Quels éléments vaut-il mieux éviter pour faire une couverture ?

Dossiers à faire construire par des groupes d’élèves
  • Les sorciers célèbres : faire procéder à une recherche au CDI ou sur le Net. L’intérêt est de dégager les caractéristiques communes. Il serait intéressant de faire étudier ou de raconter aux élèves des histoires de sorciers chinois, africains, indiens et de mentionner la sorcellerie dans l’histoire : les mages étaient respectés dans l’Antiquité, les sorciers étaient brûlés à partir du Moyen Âge (les sorcières de Salem, les Cathares accusés d’hérésie et de sorcellerie...) etc.
  • Les héros du livre, leurs caractéristiques.
  • Les lieux magiques.
Une biographie de J.K. Rowling
Cette biographie souligne les détails qui ont un lien avec les personnages ou l’histoire du livre.

Joanne Kathleen Rowling, l’auteur de Harry Potter.
© DR
Joanne Kathleen Rowling est née à Chipping Sodbury, au Royaume-Uni, en 1965. Elle passe son enfance près de Bristol où deux des amis avec lesquels elle joue s’appellent précisément Potter ! Par la suite, elle déménage pour aller vivre à la campagne. Mais là, à l’école primaire, elle est terrifiée par une institutrice, Mrs Morgan.

De l’école primaire de Tutshill, J. K. Rowling passe au collège de Wyedean. C’est une petite fille calme et myope, peu douée pour le sport. Sa matière préférée est l’anglais et les langues en général. Elle aime déjà écrire et raconter des histoires.
Ayant fini ses études secondaires, J. K. Rowling s’inscrit à l’université d’Exeter dans le Devon, où elle étudie le français. À l’âge de 25 ans, J. K. Rowling entreprend un roman (son troisième, après deux tentatives infructueuses). Le héros de ce nouveau roman est un jeune sorcier. Un an plus tard, elle part au Portugal enseigner l’anglais.
À son retour en Grande-Bretagne, elle s’installe en Écosse avec sa petite fille Jessica et travaille comme professeur de français. En 1996, alors qu’elle est au chômage et après plusieurs tentatives auprès d’autres éditeurs, elle finit par en trouver un, Bloomsbury, qui publie son premier livre, « Harry Potter à l’école des sorciers ». Quelques mois plus tard, un éditeur américain lui en achète les droits. Maintenant, J. K. Rowling n’enseigne plus et se consacre entièrement à l’écriture.

En interdisciplinarité
  • Le Quidditch avec les professeur d’EPS. Une adaptation possible : les balais sont remplacés par des rollers, le Snitch par une balle hyper-rebondissante relancée chaque fois qu’elle est attrapée. Le reste des règles est applicable si les ballons à lancer sur les joueurs sont en mousse.
  • Une recherche commune peut être menée avec le professeur d’histoire sur la sorcellerie et l’histoire des religions en fonction du programme de la classe concernée.
  • Se basant sur le bestiaire fantastique du monde de Harry Potter, le professeur de biologie pourra expliquer ce qu’est la cryptozoologie.

Marie-Line Périllat-Mercerot

© SCÉRÉN - CNDP
Créé en mai 2001. Actualisé en janvier 2006 - Tous droits réservés. Limitation à l'usage non commercial, privé ou scolaire.